Pose patin topy semelle cuir

Topy, l’indispensable patin pour chaussures ! Oui mais lequel ?

 

C’est l’accessoire indispensable dès qu’on parle de semelles en cuir…

Et avec lui est associé une marque que tout le monde connaît : TOPY  

Cette marque à, dans l’esprit de certaines personnes, une mauvaise réputation.

Peut-être qu’on l’associe – trop rapidement – aux “cordonniers minute” dont le travail n’est pas toujours impeccable.

 

Toujours est-il qu’il est difficile, pour ne pas dire impossible, d’aimer les chaussures, sans, un jour ou l’autre, se retrouver en contact avec un produit de chez Topy.

La marque le rappelle d’ailleurs sur son site:  

 

“Nous pouvons affirmer non sans une certaine fierté que chaque année
des dizaines de millions de personnes dans le monde entier
portent un produit TOPY sous leurs chaussures.”
 

 

Bon rassurez-vous.

Cet article n’est pas une ode à la gloire de Topy, ses patins ou encore ses semelles.

 

Non c’est un article bien plus terre à terre.

Le but est d’y voir plus clair dans la jungle des différents patins mais aussi de connaître les bonnes pratiques lors de la pose de ces derniers sur les précieuses semelles en cuir de nos chaussures.

 

 

Note : J’ai rédigé un guide gratuit, qui tient sur une feuille que vous pouvez télécharger ici. Comme ça, vous aurez une idée du prix des réparations et de ce qu’il est possible de faire chez votre cordonnier.  

TELECHARGER LE GUIDE

 

 

Les patins ont plusieurs intérêts :

  • protéger vos semelles en cuir de l’abrasion pour éviter un ressemelage couteux
  • éviter de glisser (les semelles en cuir sont de véritables patins au début)
  • Eviter que vos semelles en cuir soient imbibées d’eau à la première averse

   

PATIN TOPY TOP GUM OU ÉLYSÉE ?

  Patin protection semelle cuir Topy Elysee  

 

Voici les deux références de patins les plus connues. 

Si vous faîtes poser un patin chez n’importe quel cordonnier il y a, je pense, 90% de chance que vous vous retrouviez avec un de ces deux produits.   

 

Bien évidemment il y a d’autres fabricants.

Vibram, par exemple, propose aussi différentes gammes de patins.
Note: chez Topy il existe également la gamme Top SEM qui à l’aspect du crêpe mais elle est très peu utilisée.  

Personnellement je n’ai jamais eu l’occasion de les essayer donc je ne vais pas vous en parler ici.     

 

Commençons par tordre le cou à une première idée reçue : un patin n’est pas rigide.

Ils ont été pensés et développés pour imiter au maximum la sensation de marcher sur une semelle en cuir.   

 

Le Topy Élysée par exemple est proposé avec une épaisseur qui va de 1mm à 3,5mm. 

Je suis curieux de savoir comment un patin d’1 à 2mm d’épaisseur, prévu pour être quasiment insensible lors de la marche pourrait rigidifier et alourdir vos chaussures. 

Cette gamme est la plus classique.

C’est celle, a priori, que tous les cordonniers vous poserons spontanément si vous ne faîtes pas de demande spéciale.     

 

C’est aussi celle que tous les amateurs de belles chaussures, en général, fuient comme la peste car:

  • il faut le reconnaître ces patins ne sont pas beaux.
    Cela fait toujours mal au cœur de poser une protection inesthétique sur de belles chaussures.

 

  • Certains cordonniers utilisent la gamme Élysée dans des épaisseurs bien trop importantes (2,5 ou 3,5mm).
    Vous vous retrouvez alors avec “un steak” de caoutchouc sous les pieds.
    C’est très moche et en plus très désagréable lors de la marche. 

 

 Donc, oui, si votre cordonnier pose un patin de 3,5mm d’épaisseur (et si en plus la pose a été réalisée n’importe comment) il y a des chances pour que vous le sentiez lors de la marche.

Qu’il rigidifie vos chaussures et qu’il participe à l’apparition de plis particulièrement vilains sur le cuir de la tige. 
Note: j’ai écrit un article qui vous dit tout ce que vous devez savoir sur les plis d’aisance des chaussures en cuir.  

 

Mais, vu que vous avez la carte des meilleurs cordonniers / cordonnerie de France à disposition aucune raison pour qu’il vous arrive une pareille mésaventure !   

 

Pourtant, depuis quelques années, le Topy Elysée n’a plus la côté.

Patin protection semelle cuir Topy Top SEM  

Les amateurs de souliers se sont tournés vers un autre type de patin pour protéger les semelles en cuir de leurs chaussures

Le (mal nommé) patin en crêpe  

 

Certains pensent, en choisissant ce type de protection, échapper à Topy. 

Pourtant ce qu’on appelle patins en crêpe n’est autre que, dans 9 cas sur 10, la gamme Top Gum de chez Topy.   

 

On l’appelle, de façon raccourci, patin en crêpe car il a un profil (ie une finition) qui rappelle une semelle en crêpe. 

Mais il faut savoir que le collage crêpe sur cuir est très compliqué (pour ne pas dire impossible) et à une très mauvaise tenue dans le temps. 

 

Donc ce patin est en caoutchouc.

Tout simplement. 

Voila à quoi ressemble un morceau de crêpe.

Voila à quoi ressemble un morceau de crêpe.

 

Au délai de l’aspect il y a plusieurs différences entre ces deux gammes :   

 

  • l’épaisseur: la gamme Elysée commence à 1mm alors que les patins Top Gum commencent à 1,8 mm

 

  • la souplesse: les patins en crêpe sont un peu plus souple que les Topy Elysée.

 

  • la résistance: la gamme Elysée propose une meilleure résistance à l’abrasion que la gamme top Gum.

 

  • l’esthétique: la gamme Elysée présente des coloris et un gros logo TOPY qui ne sont pas du plus belle effet.
    La gamme top Gum, avec sa finition type crêpe et des nuances de couleurs plus délicates, est bien plus intéressante.

 

  • l’adhérence: personnellement je ne constate pas de différences.
    Mais nombreux sont ceux qui ressentent une meilleure adhérence avec un patin crêpe. 

 

Vous comprenez pourquoi le débat fait rage entre ces deux types de patins.   

 

Personnellement je conseille toujours le crêpe car je trouve qu’il est plus beau et qu’il fera moins “tâche” sur mes semelles. 

Pour autant j’ai, sur deux ou trois paires, des Topy Elysée d’1mm d’épaisseur et je dois admettre que ces patins laissent une sensation très proche du cuir lors de la marche.    

 

 

LA (BONNE) POSE DU PATIN

 

pose patin Topy cordonnier

En fait le cœur du problème se situe à ce niveau. 

Plus que le type de patins que vous allez faire poser sur vos semelles en cuir.

Ce qui compte c’est COMMENT ils vont être posés !   

 

Par exemple : lorsqu’il est bien posé, un patin empêche l’eau d’entrer en contact avec la semelle. 

S’il est mal posé l’eau peut alors s’infiltrer.

Elle risque même de stagner entre le patin et la semelle. 

Dans ce cas vous risquez d’obtenir l’effet inverse de celui souhaité : le patin va être responsable d’une usure plus rapide de vos chaussures. 

C’est un peu ennuyeux vu que normalement vous avez pris la peine d’emmener vos chaussures chez le cordonnier pour les protéger…

Bon je vous l’accorde c’est un peu le scénario extrême.   

 

En revanche, un décollement prématuré, est un cas bien plus fréquent. 

Alors certes la pose d’un patin est bien moins coûteuse qu’un ressemelage, mais ce n’est pas une raison pour devoir renouveler l’opération tous les deux mois ! 

 

Cela reste malgré tout une opération qui demande un certain savoir-faire.

C’est pourquoi je ne peux que vous conseiller de vous rendre chez votre cordonnier. 

En tout cas évitez absolument la pose de patin adhésifs que l’on trouve dans le commerce

A éviter absolument !

A éviter absolument !

 

Ils ont une mauvaise résistance à l’abrasion et ne tiennent pas. 

Si c’était aussi simple ça se saurait !   

 

Mais, même en passant par un cordonnier, vous n’êtes pas certain que le travail sera fait correctement. 

Passons en revue quelques points de contrôle qui vous permettront de savoir si vos patins ont été bien posés.

Cela vous permettra également d’avoir différentes notions pour poser des questions à votre cordonnier avant le début des travaux pour savoir comment il travaille. 

 

 

– Le délai annoncé par le cordonnier

C’est le point le plus simple à vérifier. 

 

Il faut compter en général 24h de temps de séchage pour une bonne cristallisation de la colle.

Ce délai est encore plus impératif sur les patins dits en crêpe dont la composition est légèrement différente.

 

Sachant qu’il faut aussi préparer la semelle, prendre le temps de réaliser les différentes finitions vous comprendrez qu’un patin ne peut pas se poser – correctement –  en 10 minutes.    

Si on tient compte de tous ces facteurs, et qu’on imagine que votre cordonnier n’a pas que votre paire à traiter, on peut considérer qu’un délai de 4 à 7 jours est normal. 

 

Parfois, pour une urgence, certains cordonniers pourront vous faire cela dans la journée.

A vous ensuite de ne pas porter vos chaussures immédiatement pour bien laisser la colle sécher et éviter un décollement prématuré du patin.     

 

 

– La technique de pose

Si votre cordonnier vous parle :

 

c’est qu’à priori il sait de quoi il parle et qu’il accorde de l’importance à bien poser vos patins. 

C’est bon signe ! 

 

Cela peut vous paraître idiot mais certains cordonniers se contente de préparer la semelle (et encore) et d’y coller le patin. 

Cadrage à la main de la semelle en cuir

Cadrage à la main de la semelle en cuir

 

Un bon artisan prendra le temps de verrer et carder la semelle de vos chaussures.

Cela permet d’augmenter la surface de contact qui facilitera la pénétration et l’accrochage de la colle. 
Note: Cette opération est obligatoire et plus simple sur des semelles neuves.
Le cordonnier n’a pas à retirer tous les micro-gravillons incrustés dans le cuir de vos semelles.
C’est pour cela que je vous conseille de faire poser les patins sur des semelles neuves. 
 

 

Il arrive également que le cordonnier se contente de coller le patin sans le verrer en queue de semelle. 

On se retrouve alors avec une grosse démarcation entre la fin du patin et la semelle en cuir. 

Ce n’est pas beau mais surtout cela augmente le risque de décollement.   

Un bon cordonnier va amincir la fin du patin (c’est cela qu’on appelle l’enture) afin d’avoir une jonction entre la semelle et ce dernier la plus plate possible.

Sans sur épaisseur en cambrure. 

Ici on voit l'affinement réalisé par le cordonnier en queue de semelle

Ici on voit l’affinement réalisé en queue de semelle

 

Il faut également faire attention à la position de la queue de semelle (la ligne basse du patin).

 

Si elle est trop haute en cambrure elle risque de se retrouver au niveau du pli de la marche et votre patin va se décoller trop rapidement.   

Inversement certains artisans vont vous poser des patins jusqu’en queue de talon (ie le patin recouvre toute la semelle).

Cela ne présente aucun intérêt.

Le travail est plus compliqué à réaliser et vous coûtera donc plus cher (plus de temps de travail, plus de matière). 

Patin Topy trop haut queue de semelle

Sur cette photo, en plus de la grosse démarcation en queue de semelle, on s’aperçoit également que le patin est posé trop haut en cambrure.

  Enfin la moustache est la ligne esthétique de la fin du patin.

 

Certains artisans la laisse droite (telle quel à livraison) mais d’autres “s’amusent”.

Ils vont lui donner toutes sortes de formes (ronde, en U, en V, etc.).   

 

Cela ne change rien à la tenue du patin.

Mais c’est en général un bon indicateur sur l’attention portée aux détails par l’artisan.   

 

Vous lirez, ici et la, qu’une moustache ronde évitera un décollement précoce du patin. 

En cherchant bien vous trouverez aussi des témoignages d’un patin se décollant plus rapidement avec une moustache ronde (ou d’une autre forme). 

Bref, gardez à l’esprit que ces considérations sont purement esthétiques. 

Moustache patin protection topy semelle cuir

Votre cordonnier peut laisser libre court à son imagination et satisfaire, à peu près, tous vos désirs pour cette finition !

 

A présent vous savez reconnaître un bon patin et, SURTOUT, une bonne pose.   

 

Avez vous connu des mésaventures avec certains patins ?

Avez vous d’autres conseils que certains cordonniers vous ont donnés ? 

 

N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

 

 

Pour savoir ce qu’il est possible de demander à votre cordonnier et combien cela va vous coûter j’ai créé un PDF (gratuit bien sûr), que vous devriez télécharger car il vous sera utile:

  • il vous explique les différentes réparations que peut faire un cordonnier et leur coût
  • il tient sur une seule feuille pour que vous puissiez le survoler dans le feu de l’action
  • Il reprend des termes techniques et les définit pour que vous ne vous fassiez pas mener en bateau

 

TELECHARGER LE GUIDE