La transformation des City Boots

Continuons à lever le voile sur les nouveautés de cet Hiver. 

Aujourd’hui c’est encore une bottine que nous vous présentons.

Comme pour les Country boots d’hier, nous sommes partis d’un modèle existant mais les changements ont, cette fois, été encore plus importants (oui c’est possible).

 

Il s’agit de notre City Boot.
Note: il va d’ailleurs falloir que je réfléchisse à un autre nom car, avec cette transformation, elle est plus adaptée pour les grands espaces que pour battre le pavé d’une ville.  

 

Lors du développement de la première version de ce modèle nous souhaitions proposer une bottine légèrement élancée et élégante pour vivre l’hiver au chaud en ville. 

Cette fois nous avons voulu lui donner un côté “baroudeur” (oui, encore, mais c’est vraiment le terme qui a servi de fil rouge lors des développements). 

 

La forme 63 que nous utilisons sur la première version est un petit peu effilée.
Même si nous simulons un bout droit pour casser l’effet allongé, elle ne convenait pas pour ce que nous souhaitions faire. 

Vous voyez ou je veux en venir ? 

OUI: nous avons changé la forme.

 

Elles sont désormais montées sur la forme Tradition (que nous utilisons déjà sur de nombreux autres modèles).

Etant donné que la forme c’est la base d’une chaussure on peut dire que nous ne sommes pas en présence de changements mineurs. 

A gauche la forme tradition à droite la forme 63

A gauche la forme tradition à droite la forme 63

 

Mais nous ne nous sommes pas limités à la forme. On a aussi touché:

  • au patronage: exit le bout droit simulé. La forme est plus courte et ronde donc il n’était plus nécessaire de la casser visuellement
  • au montage (et, comme à chaque fois dans ce cas, on évolue vers le haut)
  • à quelques autres petites choses mais vous allez très vite le voir. 

 

Bref il reste une base de nos City boots mais je suis sûr que si je ne vous l’avais pas dit vous ne l’auriez pas vu, si ? :)

Voyons plus en détail toutes ces modifications

 

Transformation des City boots: montage Goodyear baraquette

 

Après le Norvégien nous revenons à un montage plus traditionnel et bien connu de tous les amateurs de belles chaussures: le Goodyear.  

 

Lui aussi repose sur la réalisation de deux coutures: 

  • une latérale qui va lier la tige, le mur de montage de la première et la trépointe (la couture Goodyear)
  • une verticale qui va venir lier la semelle d’usure à la trépointe (la couture petits points)

Différents montages des chaussures cousu goodyear trépointe

Pour être précis:

  • la couture Goodyear (latérale) est une couture à un fil de type “chainette”
  • la couture petits points est, elle, à deux fils et de type “point navette” (les points sont indépendants: si l’un d’entres eux sautent les autres ne sont pas fragilisés). 

 

Pourquoi ce montage est-il plébiscité par les amateurs

  • parce que la présence de deux coutures assure une plus grande solidité et une meilleure étanchéité à la chaussure (par rapport à un Blake)
  • parce qu’il peut être ressemelé autant de fois que vous le souhaitez
Couture petits points finition roulette de nos nouvelles City boots - Photo: Karim Louiba

Couture petits points finition roulette de nos nouvelles City boots – Photo: Karim Louiba

 

Mais, dans un Goodyear classique la couture petits points va venir sous la tige en cambrure et s’arrêter au début (= en queue) du talon. 

A cet endroit semelle, première et tige sont solidarisées par des chevilles. On parle alors de talon anglais
L’étanchéité de l’ensemble n’est pas optimale

Ici on voit bien que la trépointe et la couture petits points font tout le tour de la chaussure avec le débordant à l'arrière du talon - Photo: Karim Louiba

Ici on voit bien que la trépointe et la couture petits points font tout le tour de la chaussure avec le débordant à l’arrière du talon – Photo: Karim Louiba

 

Sur ce modèle la couture petits points fait tout le tour du talon. On parle alors de talon baraquette

 

Quel est l’intérêt d’un talon baraquette

  • il renforce l’aspect campagne / baroudeur (promis après j’arrête) du modèle
  • il apporte un surcroît d’étanchéité (ce qui était plus cohérent vu l’esprit du modèle). 

 

Vous l’avez compris on a, encore, choisi un montage robuste pour vous aider à passer l’hiver. 

Mais, au dessus, pour la tige, qu’en est-il ? 

 

Du cuir de veau pleine fleur pur aniline grainé ou gras

 

Si vous étiez la hier vous devez le reconnaître non ?

Si vous étiez la hier vous devez le reconnaître non ? – Photo: Karim Louiba

 

Je risque de me répéter un peu pour ceux qui ont suivi la présentation de nos Country Boots en norvégien.

Mais vu la qualité des cuirs retenus je pense que ça vaut le coup d’en reparler encore une fois.

 

Les 3 modèles que nous présentons ici sont réalisés avec: 

  • du veau pleine fleur pur aniline grainé de la tannerie du Puy (une version foncée gros grain et une plus claire petit grain)
Ce cuir aussi doit vous être familier si vous avez suivi la présentation de nos nouvelles country boots - Photo: Karim Louiba

Ce cuir aussi doit vous être familier si vous avez suivi la présentation de nos nouvelles country boots – Photo: Karim Louiba

 

  • du veau suportlo (un cuir légèrement gras) pleine fleur de la tannerie Degermann (dans une version marron / bordeaux)
Celui la est nouveau: un cuir gras marron / bordeaux (comprendre qui contient des reflets rouges)

Celui la est nouveau: un cuir gras marron / bordeaux (comprendre qui contient des reflets rouges)

 

Ces deux tanneries sont labellisées “Entreprises du Patrimoine Vivant” 
Note: je vous laisse jeter un oeil aux critères permettant d’obtenir ce label: vous verrez qu’ils sont gages de qualité. 

 

Pour une petite entreprise comme la nôtre il est compliqué de travailler avec ces tanneries car elles sont très demandées.

SI nous y avons accès c’est que l’atelier qui confectionne nos chaussures entretient avec elles des relations commerciales depuis une bonne vingtaine d’années. 

Cela nous permet d’avoir accès aux meilleurs cuirs qu’elles réservent à leurs plus fidèles et meilleurs clients.

 

City boots en Goodyear baraquette

Versio en cuir grainé marron foncé - Photo: Karim Louiba

Ta da !  – Photo: Karim Louiba – Cliquez pour agrandir

 

Dans sa première version notre City boots est montée en Blake sous gravure sur une semelle en cuir à tannage extra-lent de la tannerie Garat & Fils. 

 

Nous avons tout repensé, du sol au plafond, ce qui donne: 

  • un montage Goodyear baraquette
  • passage sur la forme tradition (au lieu de la 63)
  • suppression de la couture qui simule le bout droit
  • une semelle en caoutchouc (je vous en dis plus sur ce point juste en dessous)
  • une trépointe plate en cuir (au lieu d’une trépointe bourrelet)

Bref, ce sont des toutes nouvelles City boots, équipées pour l’hiver. 

 

Et, comme je vous l’indiquais au dessus, nous l’avons décliné dans trois versions: 

  • Marron foncé grainé gros grain
  • Fauve grainé petit grain
  • Cuir gras marron / bordeaux

 

Fiche technique City boots

 

  • FABRICATION

Comme pour toutes nos chaussures celles-ci sont fabriquées en France, à Cholet, par un atelier réputé et reconnu. 

 

  • CUIRS DE LA TIGE

Nous avons donc, ici, opté pour un veau suportlo de la tannerie Degermann. 
Note: nous utilisons déjà ce cuir sur nos work boots et nos brogues cousues Goodyear

C’est un cuir pleine fleur pur aniline légèrement gras. 

Cela lui donne un aspect plus mat qu’un veau Box par exemple.

Version en cuir gras marron / bordeaux de nos nouvelles city boots - Photo: Karim Louiba

Version en cuir gras marron / bordeaux – cliquez pour agrandir – Photo: Karim Louiba

 

Nous profitons de ce lancement pour utiliser les deux nouveaux cuirs introduits sur nos nouvelles Country boots:

  • un marron foncé gros grain
  • un fauve petit grain

 

Ces deux cuirs de veau pleine fleur pur aniline proviennent, eux, de la tannerie du Puy. 

Comme sur tous nos modèles, la doublure est aussi en cuir de veau. 

Version en cuir fauve petit grain - cliquez pour agrandir - Photo: Karim Louiba

Version en cuir fauve petit grain – cliquez pour agrandir – Photo: Karim Louiba

 

  • SEMELLES ET LACAGE

Nous avons aussi décidé d’introduire quelques autres petites choses (pour renforcer l’esprit du modèle):

  • 4 oeillets et 3 crochets dans une finition cuivrée / brossée. Cela permet un laçage plus rapide et renforce le côté “…” du modèle. Je vous laisse compléter :)
4 oeillets et 3 crochets pour un laçage rapide - Photo: Karim Louiba

4 oeillets et 3 crochets pour un laçage rapide – Photo: Karim Louiba

 

  • Une semelle en gomme type Dainite couleur Togo (marron foncé) également présente sur nos nouvelles country boots.
Semelles type Dainite couleur Togo (= marron foncé) - Identique à celle utilisée sur nos nouvelles Country boots

Semelles type Dainite couleur Togo (= marron foncé) – Identique à celle utilisée sur nos nouvelles Country boots

 

  • COMPOSANTS INVISIBLES

La encore pas de surprises par rapports à nos autres modèles.
Note: si ce sujet vous intéresse j’ai consacré un article aux 
parties invisibles de nos chaussures. 

 

Ces composants – que seul le fabricant voit – sont très importants car ils influent sur la durée de vie du produit. 

Si vous voulez vous amuser à démonter ce modèle voila sur quoi vous allez tomber:

– un cambrion en bois
– un garnissage en plaque de liège 
– bout dur et contrefort synthétiques
– une première de montage en cuir de collet à tannage végétal (provenant de la tannerie Garat & Fils)

Les nouvelles City Boots de Jacques et Déméter - Photo: Karim Louiba

Les nouvelles City Boots de Jacques et Déméter – Photo: Karim Louiba

 

 

Comment se procurer ces souliers ?

 

Ces modèles sont disponibles sur notre e-shop :

  • Ale

    Bonjour,

    Est-il judicieux de faire poser un fer à l’avant de la chaussure? Et combien de ports la chaussure peut-elle raisonnablement tenir avant d’avoir à effectuer un re-semellage?

    Merci

    • Bonjour Ale
      Pour la pose du fer cela dépend de votre démarche: avez-vous tendance à particulièrement user le bout des semelles de vos chaussures ou pas?
      Pour le nombre de ports c’est compliqué de vous donner une estimation: combien avez vous de chaussures ? A quelle fréquence les portez vous ? Allez vous les portez toute l’année ou seulement en automne / hiver ? Bref la encore beaucoup de facteurs pour vous donner une réponse appropriée.

  • Lala

    Bonjour,
    Le modèle marron/bordeaux m’intéresse beaucoup. Cependant, pour les boots, une pose de patin s’impose-t-elle. Je demande cela car en regardant les photos, la forme de la semelle est assez particulière, géométrique mais pas lisse. J’ai peur donc qu’un patin ne puisse pas se coller.
    Enfin, je chausse du 43. Avant d’en commander une (car pointure non disponible), avez-vous des recommandations en termes de pointures : devrais-je prendre une pointure en dessous/dessus…?
    Dommage en tout cas de ne pas pouvoir les essayer.
    Merci

    • Bonjour.
      Pas besoin de patins : on est sur une semelle gomme donc ça ne sert à rien.
      Pour la pointure je vous conseille de prendre votre taille habituelle : la forme utilisée pour ce modèle chausse de façon classique.
      Pour un essayage : si vous êtes à Paris contactez moi et on organisera ça au showroom.