chaussure richelieu

La chaussure richelieu : origines et histoire

C’est sans doute le modèle le plus connu. 

Si vous demandez spontanément à quelqu’un de vous dessiner une chaussure il y a 90% de chances qu’il dessine un richelieu (d’après une étude très sérieuse réalisée par mes soins). 

 

Il est tellement ancré dans l’imaginaire collectif que, pour certains, dès qu’on parle de chaussures formelles / habillées il s’agit forcément d’une paire de richelieu. 

 

Du coup j’ai envie de vous emmener à la découverte de la chaussure richelieu : 

  • Quelles sont ses caractéristiques ? 
  • Quelles sont ses origines ? Son histoire ? 
  • Quelles sont les variations autour du richelieu ?
  • Quelques exemple de richelieu “mythiques” 

 

Autant dire qu’après cela, vous ne ferez plus la confusion et, en plus, vous aurez de quoi briller en société ! 

 

 

Rappel : qu’est ce qu’une chaussure richelieu ? 

 

Au risque de me répéter un Richelieu est caractérisé par son système de laçage. 

Dans ce cas les garants ne sont pas laissés libre et sont cousus sous l’empeigne. 
Note: si vous n’êtes pas familier avec certains termes techniques utilisez notre lexique de la chaussure

chaussure cuir homme richelieu

Voila à quoi ressemble le système de laçage d’un Richelieu

 

Le résultat : un laçage qu’on dit fermé, offrant ainsi à vos chaussures une ouverture en V qui peut parfois poser problème si le cou-de-pied est trop fort.  

 

 

Les origines de la chaussure Richelieu

 

Vous imaginez qu’une chaussure aussi emblématique est chargée d’histoire. 
Plongeons nous dans les origines du richelieu. 

 

Pour comprendre d’où vient cette chaussure il faut s’appuyer sur ses différents noms :

  • Richelieu en français donc ;
  • Oxford en Angleterre ;
  • Balmoral en Ecosse et Irlande ; 
  • Bal-type aux Etats-Unis ;

Là vous êtes en train de vous dire que les origines de ce modèle vont être complexes.

Ce n’est pas faux ! 

 

Commençons par nous replacer dans le contexte : au XVIIème siècle la bottine domine très largement le marché de la chaussure pour hommes. 

Ces bottines, qu’on porte aussi bien en extérieur qu’en intérieur, sont dotées de talons assez hauts.
On doit ce style à Louis XIV qui n’était pas très grand. 

Comme, à l’époque, la France était le centre culturel de l’Europe on alignait ses choix vestimentaires sur ceux de la cour de France (jusqu’aux chaussures). 

Voici à quoi ressemblait les chaussures de Louis XIV

Voici à quoi ressemblaient les chaussures de Louis XIV

 

Mais vous le savez, rien n’est éternel surtout lorsqu’on parle de mode. Pourtant on ne sait pas clairement qui est l’inventeur de la chaussure richelieu. 

L’Histoire a retenu deux versions.

 

La première nous vient de l’université d’Oxford.

Juste parce que c'est beau : l'université d'Oxford

Juste parce que c’est beau : l’université d’Oxford

 

Vers 1825 certains des étudiants se mirent à populariser une “demi bottine” : l’oxonian.

C’était, pour eux, un moyen de se détacher des codes de l’époque ( = bottines hautes). 

Elle était caractérisée par d’étroites fentes sur les côtés qui la rendait bien plus confortable à porter.

Petit à petit, au fil du temps, les fentes furent remplacées par des lacets (toujours sur les côtés). 

Dur de trouver une image d'une paire d'Oxonian. Vous avez un exemple ci-dessus sur la deuxième ligne à gauche

Dur de trouver une image d’une paire d’Oxonian. Vous avez un exemple ci-dessus sur la deuxième ligne à gauche

 

Ces lacets finirent par migrer sur l’avant de la chaussure.

Enfin le talon devint de moins en moins haut et la bottine laissa place à une chaussure basse.  
(Voyez cela comme une forme d’évolution de la chaussure à la sauce Darwinienne)

chaussure richelieu évolution

C’est à peu près de cette façon que les chaussures ont évolué de celles de Louis XIV au Richelieu que vous connaissez aujourd’hui

 

La seconde dit que ce type de chaussure vient d’Ecosse et d’Irlande.
Là-bas un Richelieu est appelé balmoral (vous suivez toujours au niveau des noms ?). 

Pourquoi ? 

Cela fait simplement référence au château Balmoral de la famille royale. 

 

La légende raconte que des étudiants, à la recherche de chaussures plus confortables que les standards de l’époque, seraient à l’origine de la chaussure richelieu. 
(Ou balmoral, ou oxford selon la région du monde, c’est clair, non ?) 

Voici le fameux chateau Balmoral

Voici le fameux chateau Balmoral

 

Il n’y a aucun moyen de savoir laquelle de ces deux versions est vraie.

On sait simplement que ce style de chaussures existe (sous différentes formes) depuis le milieu des années 1600. 

Par contre on peut s’amuser du fait que ce modèle de chaussures, qu’on considère aujourd’hui comme l’un des plus formels, tire ses origines d’étudiants rebelles il y a plusieurs centaines d’années. 

 

Ce dont on est sûrs, en revanche, c’est qu’en 1846, Joseph Sparkes Hall (inventeur de la Chelsea boot) déclara au The New Monty magazine : 

“L’Oxonian est la meilleure chaussure pour marcher. Elle se lace sur l’avant, avec 3 ou 4 oeillets, et on l’appelle désormais Oxford. “

Donc, à ce moment, le terme Oxford était connu et utilisé. 

 

 

Variations autour de la chaussure Richelieu

 

Depuis son invention il y a eu une multitude de variations autour du richelieu. 

A tel point qu’aujourd’hui si vous entrez dans une boutique et que vous vous contentez de dire que vous souhaitez une paire de richlieu vous risquez d’être surpris par la quantité de modèles qu’on va vous proposer. 

 

Richelieu (ou Plain Oxford en anglais)

chaussure richelieu plain oxford

Richelieu – Plain Oxford

 

Ici il n’y a pas de fioritures : des quartiers, une claque et le tour est joué ! Pas de perforations, pas de bout. 

C’est le modèle le plus simple. 

On le préfère en noir voir en noir verni pour les soirées (très) habillées. Dans ce cas c’est l’alternative parfaite au “pump”. 

Certains iront même jusqu’à utiliser des lacets de soirée (cela ressemble à des rubans de satin) qui viendront parachever votre tenue. 

 

Richelieu à bout droit (Cap Toe Oxford)

Notre richelieu à bout droit et sa patine bois de chêne

 

Cette fois on est en plein dedans. C’est le modèle de richelieu par excellence.

Surtout dans une version en box noir. 

On l’associe le plus souvent à un costume pour une tenue de travail des plus classiques (et potentiellement élégante selon l’association de couleurs). 

La simple différence par rapport au modèle précédent est l’ajout d’une pièce en cuir sur l’avant qui va venir former le bout droit. 

 

 

Richelieu bout golf (Wingtip Oxford)

chaussure richelieu john lobb city II

Richelieu bout golf – Wingtip Oxford

 

On s’éloigne (très) légèrement du formel.

Cette fois notre chaussure richelieu, en lieu et place du bout droit, vient se parer d’un bout golf.
Il s’agit d’une pièce de cuir qui vient se poser sur l’avant de la chaussure pour y dessiner un W.

 

Oui, on est bien dans le cas d’une chaussure richelieu.
Pourtant on parle plus facilement de brogue. Surtout si on vient ajouter des perforations sur le bout.

Et, même sans perforations, on parle alors d’austerity brogue. 

Voici un exemple d'austerity brogue

Voici un exemple d’austerity brogue

 

 

Richelieu Saddle (Saddle Oxford)

chaussure richelieu saddle oxford

Richelieu Saddle

 

Cette fois plus question d’ajouter un bout sur la chaussure.

C’est une bande de cuir qui traverse la chaussure en son milieu jusqu’à rejoindre la lisse de la semelle.
Cette bande est, le plus souvent, aussi large que la partie sur la quelle se trouve les oeillets.

Historiquement c’est une chaussure qui vient des Etats-Unis et qui a été pensée pour les sportifs (vous ne pensez pas à une chaussure de golf lorsque vous la voyez ?) 
Désormais elle fait partie des classiques du vestiaire masculin et se trouve aux quatre coins du monde. 

 

 

Richelieu Kiltie (Kiltie Oxford)

chaussure richelieu kiltie oxford

Richelieu Kiltie

 

Dans ce cas on vient simplement ajouter une pièce de cuir à franges sur le dessus de la chaussure. C’est un modèle qu’on ne voit pas beaucoup ces dernières années. 

Chez certains fabricants cette pièce est amovible. 

 

 

Richelieu Wholecut / One-cut

chaussure richelieu one cut

Richelieu one-cut

 

Ici on parle d’une chaussure dont la tige est formée par une seule et unique pièce de cuir.

Cela en fait une des chaussures les plus compliquées à fabriquer. 

Elle s’oppose à la majorité des autres chaussures qui sont composées de plusieurs morceaux cousus (= piqués) ensembles pour former la tige (= le dessus de la chaussure).

 

La seule couture présente sur ce modèle se situe au niveau du talon pour refermer la chaussure et la monter sur forme.

C’est un modèle qu’on voit de plus en plus.

Malheureusement s’il est réalisé avec un cuir de mauvaise qualité le rendu n’est vraiment pas génial car les défauts du cuir ne seront pas masqués par des perforations ou d’autres pièces en cuir.

 

Dans sa version sur-mesure (= réalisée par un bottier sur une forme construites pour vos pieds) vous ne verrez même pas la couture à l’arrière. 

On parle alors de Seamless Oxford. 

chaussure richelieu seamless

Voila à quoi ressemble l’arrière d’un richelieu seamless

 

 

Les chaussures richelieu mythiques

 

Vous l’avez compris le richelieu est un intemporel de la chaussure pour hommes. 

Du coup de très nombreuses marques proposent leur vision de ce modèle. A tel point que certains d’entres eux sont devenus de véritables classiques. 

 

 

John Lobb City (I, II ou III) :

chaussure richelieu à bout droit

 

 

Edward Green Chelsea :

 

 

JM Weston Savile :

chaussure richelieu JM Weston Savile

 

 

Jacques & Déméter :) 

richelieu a bout droit chaussures hommes