couverture6

Work boots, City Boots & chukkas : 6 nouvelles versions

    On lève le voile sur la première partie de nos nouveautés avec des nouvelles versions de trois modèles existants :

    • notre Work Boot en cousu norvégien ;
    • notre Chukka en cousu blake ;
    • notre City Boot V1 en cousu blake.

     

    Ce sont trois modèles que j’apprécie beaucoup et qui sont dans notre collection depuis le début.

    Alors que notre chukka a déjà été proposé en 4 versions différentes nous n’avions jamais retravaillé ni les work boots ni les City Boots V1.

    C’est désormais chose faite. 

     

    J’ai une paire de work boots fauve depuis 2 ans et c’est une de mes paires préférées.

    Du coup, j’avais envie de voir (et d’avoir) ce modèle dans d’autres peausseries. 

    Pour ceux qui nous suivent depuis au moins un an certains cuirs vous seront familiers.

    Mais on profite aussi de ce lancement pour en introduire des nouveaux.

     

    C’est toujours délicat d’imaginer ce que va donner un modèle dans tel ou tel cuir. 

    Jusqu’à ce qu’on reçoive les échantillons nous ne sommes jamais certains que cela nous (vous) plaira. 

    Mais je dois admettre que nous sommes (très) contents du résultat sur ces 6 modèles ! 

     

    Pour le chukka, on avait lancé il y a un an la version en velours marron.
    J’ai toujours bien aimé l’association d’un type de cuir plus casual (le veau velours dans ce cas) sur ce patronage. 
    On a donc récidivé mais cette fois avec 2 versions en veau velours dans des coloris plus originaux.

    chukka

    Notre chukka est désormais disponible dans une version taupe et une bordeaux – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Pour la city boots on a appliqué le même raisonnement.
    Les lignes simples et assez classiques de ce modèle s’accordent bien avec l’aspect plus décontracté des deux veaux velours que nous proposons ici. 

    Notre City Boots V1 désormais disponible en velours noisette et vert olive - CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

    Notre City Boot V1 désormais disponible en velours noisette et vert olive – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Pour la work boot c’est simplement que j’adore le cuir grainé qu’on a utilisé sur nos country boots en norvégien.
    J’avais donc envie de l’utiliser sur un de mes patronages préférés. 

    WORK

    Notre Work boot désormais disponible en marron grainé ou brun / acajou – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    « Quelle logique y a-t-il à présenter dans le même article une paire de boots très typée en norvégien et deux grands classiques en blake ? » 

    Attendez les prochains articles de présentation et vous comprendrez.

     

     

    Présentation des montages : cousu Norvégien et cousu Blake

     

    Le cousu norvégien : 

    Différents montages des chaussures cousu norvégienC’est un des montages les plus robustes qui est très apprécié par les amateurs de belles chaussures. 

    Il est moins fréquent que son cousin le Goodyear, car

    • les (bonnes) machines nécessaires à sa confection se font rares 
    • il est compliqué à réaliser simplement (on ne peut pas tricher comme sur un GY)
    • il est moins connu. Du coup, commercialement, certaines enseignes ne s’embêtent pas à le proposer.  
    • Esthétiquement, il donne un aspect plus massif à la chaussure ce qui n’est pas toujours l’effet recherché.

     

    On est donc sur un montage à deux coutures (et, contrairement au Goodyear, les deux sont visibles):

    • une latérale qui va lier la tige, le mur de montage de la première et la trépointe (la couture norvégien)
    • une verticale qui va venir lier la semelle d’usure et la semelle intermédiaire à la trépointe (la couture petits points)
    1-7417

    Ici sur notre work boot vous pouvez voir les deux coutures du cousu norvégien

     

    Pourquoi ce montage est-il si robuste et si apprécié ? 

    • parce que, avec ces deux coutures apparentes, il offre une parfaite étanchéité.
    • parce que la présence de deux coutures assure une plus grande solidité globale à la chaussure
    • parce qu’il peut être ressemelé autant de fois que vous le souhaitez

     

    Théoriquement, au bout du compte, vous obtenez une chaussure :

    • prête à affronter les conditions les plus extrêmes  
    • que vous pouvez réparer « à l’infini »

    Vous allez donc pouvoir la garder des dizaines d’années. 

    Nouvelle work boot en marron grainé - CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

    Nouvelle work boot en marron grainé – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Pourquoi théoriquement ?

    Tout simplement parce que si le cuir de la tige (ie dessus et doublure de la chaussure) ne tient pas la route cela ne sert pas à grand-chose, non ?

    Je vous parle des cuirs qu’on a utilisés sur ces modèles un peu plus loin mais cette photo devrait vous mettre l’eau à la bouche :

     

    Le cousu blake : 

     illu montage blake-01

     

    Nous avons réfléchi à l’idée de proposer Chukka et City Boots V1 en goodyear mais nous avons renoncé pour 2 raisons :

    • la première est technique.
      Notre forme 63 est trop pincée en cambrure et elle ne passe pas sur la machine utilisée par l’atelier pour réaliser la couture Goodyear.

      Donc, pour proposer ce type de forme, nous devons la coudre en blake. 
    • la seconde est financière.
      Notre volonté est de proposer des chaussures de qualité dans une gamme de prix qui convient au plus grand nombre.
      Le coût de réalisation d’un Goodyear n’ayant strictement rien à voir avec un Blake c’est pour nous un moyen de contenir le prix et de proposer plusieurs gammes adaptées aux envies, usages et budget de chacun.  
    Le cousu blake nous permet d'utiliser une forme légèrement plus effilée et pincée en cambrure pour notre city boot ici dans sa nouvelle version en velours noisette - CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

    Le cousu blake nous permet d’utiliser une forme légèrement plus effilée et pincée en cambrure pour notre city boot ici dans sa nouvelle version en velours noisette – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Il y a aussi le confort qui entre en jeu : le cousu blake est bien plus souple qu’un goodyear.

    Il faudra donc beaucoup moins de temps pour faire vos chaussures ce qui n’est pas négligeable pour ceux qui ont les pieds sensibles et / ou qui n’aiment pas les chaussures trop rigides au début. 

     

    Du coup, si je prends une paire de Chukka ou de City boots en blake j’achète des chaussures jetables ? 

     

    Loin de là.

    Cette mauvaise réputation du blake vient du fait que certaines marques ont compris que coudre leurs semelles permettait de renvoyer une image de qualité et donc de vendre leurs chaussures plus chères.

    Et qu’est ce qu’elles ont choisi comme montage à votre avis ?

    Bingo : le cousu blake qui est simple à réaliser rapidement. 

    La conséquence c’est un raz de marré de cousus blake affreux, réalisés n’importe comment et qui, finalement, ne tiennent pas dans le temps. 

    Nouvelle chukka en velours taupe - CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

    Nouvelle chukka en velours taupe – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Chez Jacques & Déméter nous ne voyons pas les choses ainsi. C’est pourquoi nous réalisons le cousu Blake :

    • avec deux fils poissés (pour l’étanchéité et la solidité quand la plupart des marques se contentent d’un seul fil non poissé) ;
    • en points de navette donc indépendants (et pas avec un simple point de chaînette comme sur les modèles moyens de gamme) cela offre une plus grande solidité et durabilité au montage.

    Enfin, notre blake est réalisé sous gravure.

    Cela signifie que la gorge dans laquelle la couture est logée est ensuite refermée pour protéger le fil de la couture et offrir, encore une fois, une plus grande durabilité.

    CHUKKABORDEAUX

    Nouvelle chukka en velours bordeaux – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Nous faisons donc en sorte de vous proposer des montages durables. Mais que valent-ils si le cuir du dessus ne tient pas la route ? 

    Pas d’inquiétudes : sur ce point aussi on ne fait pas de compromis

     

     

    Des cuirs de veau pur aniline grainé, gras ou velours, mais toujours pleine fleur

     

    Pour ceux qui nous suivent depuis nos débuts, vous le savez, nous faisons en sorte d’utiliser les plus beaux cuirs pour confectionner nos chaussures.

    Cela dans le but de vous proposer des articles d’une grande qualité et le plus durable possible.  

    Donc, en plus d’un montage réalisé dans les règles de l’art, nous avons sélectionné, comme toujours, des cuirs d’exception.

     

    Les 6 modèles que nous présentons ici sont réalisés avec: 

    Sur cette photo vous pouvez admirer le grain du cuir utilisé sur note won boot

     

    • du veau suportlo (un cuir légèrement gras) pleine fleur de la tannerie Degermann (dans une version brun / acajou)

    Un cuir gras dans une tente brune avec de légers reflets rouge

     

    Gros plan sur les 4 nouveaux veau velours

     

    Si vous ne les connaissez pas, sachez que ces deux tanneries sont labellisées « Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) » 

    Je vous laisse jeter un oeil aux critères permettant d’obtenir ce label : vous verrez qu’ils sont gages de qualité. 

     

    Pour une petite entreprise comme la nôtre, il est compliqué de travailler avec ces tanneries, car elles sont très demandées.

    SI nous y avons accès c’est que l’atelier qui confectionne nos chaussures entretient avec elles des relations commerciales depuis une bonne vingtaine d’années. 

    Cela nous permet d’avoir accès aux meilleurs cuirs qu’elles réservent à leurs plus fidèles et meilleurs clients.

     

     

    Work boot cousu norvégien  

     

    Nouvelle work boot en cuir brun – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Fiche technique

    • FABRICATION

    Comme pour toutes nos chaussures celles-ci sont fabriquées en France, à Cholet, par un atelier réputé et reconnu. 

     

    • CUIRS DE LA TIGE

    Nous avons donc, ici, opté pour deux cuirs :

    • un veau suportlo de la tannerie Degermann. 
      Note : nous utilisons déjà ce cuir sur nos work boots et nos city boots V2 par exemple.

    C’est un cuir pleine fleur pur aniline légèrement gras. 

    Cela lui donne un aspect plus mat qu’un veau Box.

     

    • un veau marron foncé gros grain
      Note : nous utilisons déjà ce soir sur nos country boots

    Ce cuir de veau pleine fleur pur aniline provient, lui, de la tannerie du Puy. 

     

    Comme sur tous nos modèles, la doublure est aussi en cuir de veau pleine fleur

    Nouvelle work boot en marron grainé – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    • SEMELLES ET LACAGE

    Pas de changements sur ces points :

    • 4 oeillets et 2 crochets dans une finition « nickel ».
      Cela permet un laçage plus rapide et renforce le côté « baroudeur » du modèle. 
    • une semelle en gomme crantée.

     

    • COMPOSANTS INVISIBLES

    Vous ne les voyez pas et pourtant ils ont une grande importance dans la durée de vie de vos chaussures.

    A tel point que je leur ai consacré un article : les parties invisibles de nos chaussures

    Si vous voulez vous amuser à démonter ce modèle voila sur quoi vous allez tomber:

    – un cambrion en bois
    – un garnissage en plaque de liège 
    – bout dur et contrefort synthétiques
    – une première de montage en cuir de collet à tannage végétal (provenant de la tannerie Garat & Fils)
    – un mur de montage collé ET cousu

     

     

    City boot cousu blake

     

    Nouvelle city boot en veau velours vert olive – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    Fiche technique 

    • FABRICATION

    Comme pour toutes nos chaussures celles-ci sont fabriquées en France, à Cholet, par un atelier réputé et reconnu. 

     

    • CUIRS DE LA TIGE

    Nous avons donc, ici, opté pour des veaux velours pleine fleur de la tannerie du Puy.

    Comme sur tous nos modèles, la doublure est aussi en cuir de veau. 

    Nouvelle city boot en veau velours noisette – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    • SEMELLES

    Pour ce modèle, la semelle est en cuir.

    Comme pour toutes nos chaussures avec ce type de semelles, elles sont fabriquées avec du croupon de vache à tannage végétal extra lent provenant de la tannerie basque Garat & Fils

    Cette entreprise nous fournit également le collet utilisé pour la fabrication de nos premières de montage. 

    Elle aussi est labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant »
    Note: n’hésitez pas à lire l’article sur le cuir à semelles, sa fabrication et son entretien si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet. 

     

    • COMPOSANTS INVISIBLES

    Pas de surprise : on reprend les mêmes éléments que sur tous nos modèles :

    – un cambrion en bois
    – un garnissage en plaque de liège 
    – bout dur et contrefort synthétiques
    – une première de montage en cuir de collet à tannage végétal (provenant de la tannerie Garat & Fils)

     

     

    Chukka cousu blake

     

    Nouvelle chukka en veau velours bordeaux - CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

    Nouvelle chukka en veau velours bordeaux – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

    On va se répéter un peu, mais on aime être exhaustif donc allons-y ! 

     

    Fiche technique 

    • FABRICATION

    Comme pour toutes nos chaussures celles-ci sont fabriquées en France, à Cholet, par un atelier réputé et reconnu. 

     

    • CUIRS DE LA TIGE

    Ici aussi, nous avons opté pour des veaux velours pleine fleur de la tannerie du Puy.

    Comme sur tous nos modèles, la doublure est aussi en cuir de veau. 

    Nouvelle chukka en veau velours taupe – CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR L’AGRANDIR

     

    • SEMELLES

    Pour ce modèle, la semelle est en cuir.

    Comme pour toutes nos chaussures avec ce type de semelles, elles sont fabriquées avec du croupon de vache à tannage végétal extra lent provenant de la tannerie basque Garat & Fils.

    Cette entreprise nous fournit également le collet utilisé pour la fabrication de nos premières de montage.

    Elle aussi est labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant »
    Note: n’hésitez pas à lire l’article sur le cuir à semelles, sa fabrication et son entretien si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet. 

     

    • COMPOSANTS INVISIBLES

    Pas de surprise : on reprend les mêmes éléments que sur tous nos modèles :

    – un cambrion en bois
    – un garnissage en plaque de liège 
    – bout dur et contrefort synthétiques
    – une première de montage en cuir de collet à tannage végétal (provenant de la tannerie Garat & Fils)

     

     

    Comment se procurer ces souliers ?

     

    Jusqu’au 14 Décembre ces modèles sont en pré commande à tarifs préférentiels :

     


    Je suis le co-fondateur de Jacques & Déméter. Après des études d'ingénieur et un passage dans un cabinet d'audit j'ai décidé que je souhaitais concilier mon travail à l'une de mes passions. J'ai alors tout abandonné et je me suis lancé!


    • Martin Géhard

      Bonjour,

      Ça y est je fais parti de vos clients, pas encore fidèle mais client tout de même puisque j’ai profité de la campagne de lancement pour acquérir une de vos paires de city boots à patiner.

      Cela faisait un moment que je tourne autour de vos modèles sans franchir le pas, pour des questions budgétaires.

      Mais voici que vous proposez vos nouveaux modèles avec une réduction de 27,5% sur le prix affiché. Certes vous restez légèrement au-dessus de mon budget et les patines ne sont pas complètement à mon goût mais je me dis que c’est le moment où jamais de voir ce qui se cache derrière une paire à plus de 440 euros, moyennant une attente toute raisonnable de 3 mois avant la livraison.

      En tant que nouveau client m’a curiosité m’amène à vous poser une question.
      Vous prétendez avec force de conviction que vos souliers sont positionnés au bon pris et que vous ne faites ni campagnes protionnelles ni soldes. Mais alors (sans devoiler la totalité de votre business modele, ni vous demander votre tx de MB par article vendu ou votre EBE ou même votre EBITA, ni encore votre résultat net), par quel mécanisme parvenez vous à appliquer une baisse de 27,5% du prix de vos souliers sans que cela vienne saigner votre compte d’exploitation?

      N’y voyez pas malice c’est beaucoup plus de la curiosité.

      Bonne journée,

      Martin

      • Merci Martin : il faut toujours une première fois !

        A plein tarif, à qualité équivalente nos souliers sont déjà moins chers que nos concurrents.
        Lors des lancements on passe auprès de l’atelier des commandes plus importantes ce qui nous permet d’obtenir un petit rabais sur leurs tarifs (pas grand chose mais c’est toujours cela de pris et on vous en fait donc bénéficier).

        Le reste de la remise vient, comme vous le soulignez, s’imputer directement sur notre marge.
        C’est un stratégie qu’on a choisit en tant que jeune marque. Cela nous permet d’attirer de nouveaux clients et de mettre des paires en circulation pour augmenter la visibilité de notre travail (si vos chaussures vous plaisent vous aller les porter et parler de nous à votre entourage).
        Il n’est pas rare qu’un client qui a franchit le pas lors d’une campagne de lancement revienne ensuite nous acheter une autre paire à plein tarif car il a été très satisfait de ce qu’il a reçu.

        • Martin Géhard

          Bonjour,

          Merci de votre réponse, je vous souhaite bonne réussite dans le lancement de vos nouveaux produits.

          Cdt

          Martin

    Jacques & Déméter - 2011/2016 All right reserved