chaussures et pluie

Contre la pluie l’imperméabilisant pour chaussures n’est pas indispensable !

Ah les chaussures et la pluie… Une discussion sans fin ! 

Pour tous les amoureux de beaux souliers la pluie est sans nul doute notre pire ennemi. 

Traces de sel, cuir qui cloque, qui gondole, etc.

Elle est responsable de tous les maux…

Et parfois utilisée comme un argument par des vendeurs sans scrupules pour camoufler la mauvaise qualité de leurs produits et vous vendre de l’imperméabilisant pour chaussures.

 

Pourtant, en soi, la pluie n’est pas si grave.
Bien évidemment je vous déconseille de sauter à pieds joints dans la première flaque qui se présente mais, pour autant, vous n’êtes pas obligé de passer votre temps à scruter le ciel, prêt à dégainer une paire de rechange de votre sac, au moindre nuage menaçant.

 

Avec une approche méthodique vous n’aurez, presque, plus à vous soucier du temps qu’il fait : 

  • Quel montage choisir pour garder les pieds au sec ? 
  • Faut-il privilégier des semelles en cuir ou en gomme ?
  • Y a-t-il des cuirs plus résistants à la pluie que d’autres ?
  • Comment protéger vos chaussures contre la pluie ?
  • Comment bien entretenir des chaussures qui ont pris l’eau ?

Je pense qu’après cela vous serez parfaitement armé pour faire face à la prochaine averse ! 

 

 

LE montage est plus important qu’un imperméabilisant pour chaussures

 

Le but des chaussures, entre autre, est de protéger vos pieds.

Cela signifie qu’ils ne doivent pas être mouillés / humides / trempés à la moindre averse. 

C’est une sensation désagréable on est d’accord, non ? 

Si en plus il fait froid c’est le meilleur moyen de tomber malade ! 

 

Donc, quand on consacre un certain budget à des chaussures, on est en mesure d’attendre qu’elles soient étanches. 
Du coup soyez vigilant car selon le montage (et comment il est réalisé) ça ne sera pas forcément le cas. 

 

Classons-les du moins étanche au plus étanche avec quelques remarques et précisions à chaque fois. 
Note: si vous n’êtes pas familier avec les termes qui suivent je vous conseille de lire l’article sur les différents montages de chaussures pour plus de détails sur le sujet. 

 

Le soudé (ou collé)

Nous passerons rapidement sur ce montage que je vous ai, à plusieurs reprises, conseillé d’éviter au maximum car en plus d’être peu durable il n’est vraiment pas très étanche. 

Au passage : certaines colles utilisées ne supportent pas l’eau et vous aurez alors la bonne surprise, en plus d’avoir les pieds trempés, de voir vos semelles se décoller. 
Note : des colles plus qualitatives ne bougeront presque pas au contact de l’eau mais c’est toujours la même histoire : elles coûtent bien plus chères donc elles sont rarement utilisées sur l’entrée / milieu de gamme.

 

 

Cousu Blake

Imperméabilisant pour chaussures montage

montage cousu Blake

Nous entrons à présent dans les montages cousus. 

La présence de cette couture offre naturellement une meilleure étanchéité à l’ouvrage.
Mais, de part sa conception, le cousu Blake n’est pas le plus étanche des montages. 

Certaines caractéristiques (le type de fil utilisé, la densité des points, réalisé sous gravure) permettent d’accroître l’étanchéité.
Soyez donc vigilant si vous achetez des chaussures cousues Blake que le montage ne soit pas réalisé n’importe comment. 

Parfois vous pourrez avoir la bonne (ou mauvaise selon les cas) surprise de vous apercevoir qu’un bon Blake sera plus étanche (et durable) qu’un mauvais Goodyear. 

Certaines enseignes l’ont bien compris : elles s’efforcent de proposer du Goodyear simplement parce que c’est le montage dont tout le monde parle (et que tout le monde recommande).
Pourtant s’il n’est pas réalisé correctement ça peut être une catastrophe. 

 

 

Cousu Goodyear

Imperméabilisant pour chaussures montage

montage cousu Goodyear

Avec ses deux coutures, ce montage est, théoriquement, plus étanche que les précédents.

Sa conception en 3D autour de la trépointe permet de proposer une structure imperméable. 

Si on souhaite être vraiment pointilleux on pourra noter qu’une trépointe plate laisse apparaître un petit interstice dans lequel l’eau peut s’infiltrer. 

Pour y remédier il existe le Goodyear dit Stormwelt avec une trépointe taillée en Y ( >-) dans laquelle on vient réaliser la couture latérale Goodyear sur la branche du bas alors que la branche du haut vient se plaquer sur la tige de la chaussure pour une meilleure étanchéité. 

 

Comme pour le Blake, le type de fil, la nature et la densité des points ou encore la présence ou non d’une gravure aura une influence sur la solidité et l’étanchéité de l’ensemble. 

 

 

Cousu Norvégien

Imperméabilisant pour chaussures montage

montage cousu norvégien

Des montages les plus courants c’est le plus étanche. 

 

Les deux coutures apparentes permettent de venir parfaitement plaquer la trépointe contre le cuir de la tige et ainsi éviter que l’eau s’infiltre. 

La présence d’une semelle intermédiaire évitera également que l’eau remonte par capillarité jusqu’à vos pieds (ce point est développé plus loin dans cet article) et offre au passage une meilleure isolation au froid. 

 

 

Cousu Veldtschoen

Imperméabilisant pour chaussures montage

montage cousu veldtschoen

Ce montage moins connu est un cousin du Norvégien.
De part sa conception / réalisation c’est le plus étanche de tous. 

Vous ne me croyez pas ?

Pourtant à une époque, le fabricant Anglais Lotus, pour démontrer l’étanchéité parfaite de ce montage (pour être précis c’était une petite variante du dessin ci-dessus), plaçait une paire de chaussures derrière la vitrine, dans un seau d’eau, afin que tout le monde puisse constater que l’intérieur restait parfaitement sec. 

 

On pourrait penser que l’eau peut s’infiltrer par les trous des différentes coutures (on me pose d’ailleurs souvent la question). Si le montage est bien fait les fils sont enduits de poix qui vient boucher les trous ! 

 

 

Cuir ou caoutchouc : quelles semelles sous la pluie ?

 

Vous l’avez compris, contre la pluie, le choix du montage est très important.
Celui de la semelle l’est tout autant pour braver une météo capricieuse ! 

Car – même si vos chaussures bénéficient d’un robuste montage Norvégien – avec une semelle de piètre qualité  vos pieds finiront mouillés ! 

Ici le choix est plus limité :

  • semelles en cuir
  • semelles en caoutchouc

Je vais faire court : sous la pluie privilégiez des semelles en gomme ! 

Imperméabilisant pour chaussures semelles

Par exemple les semelles qu’on propose sur certaines de nos bottines sont idéales pour les jours de pluie.

 

Alors je sais que celles en cuir sont plus élégantes mais, elles n’aiment pas l’eau. 

Celle-ci remonte plus facilement par capillarité (d’autant plus facilement que le cuir est de mauvaise qualité) jusqu’à atteindre vos pieds. En plus d’éviter les glissades la pose de patins sur des semelles cuir les protégera de l’eau.

Opter pour une double (voire triple) semelle en cuir empêchera cette remontée d’eau jusqu’à vos pieds. Mais je vous souhaite bien du courage pour faire ce type de semelles ! 

 

Par ailleurs une semelle en cuir complètement imbibée d’eau va mettre plusieurs jours à sécher. 

Ce point est très important car l’eau ramollit le cuir qui sera alors bien plus sensible à l’abrasion. 

Il faut absolument les laisser sécher suffisamment longtemps si elles prennent l’eau (je vous en parle plus bas) !

 

 

Quels cuirs sont les plus résistants à la pluie ? 

 

On pourrait penser que tous les cuirs réagissent de la même façon à la pluie. 

C’est FAUX ! 

Certains cuirs ne doivent pas connaître la moindre goutte d’eau. A tel point qu’une expression a été inventée par certains calcéophiles lorsqu’il pleut :

 » Ce n’est pas un temps à mettre une paire de … dehors.  » (je vous laisse le soin de compléter)

 

Je vous l’ai déjà dit, mais vos chaussures doivent être adaptées à l’usage que vous comptez en faire (et cela inclut les conditions météo). 

Une paire de Pumps en cuir verni convient mieux à une soirée bien habillée (et au sec) que pour une promenade automnale dans les bois. 

Je sais, j’exagère, mais comme ça c’est clair au moins. 

Imperméabilisant pour chaussures cuirs vernis

Avec un smoking pour une soirée très habillée d’accord … Pour courir sous la pluie beaucoup moins…

 

Passons en revue les différents cuirs pour savoir s’ils sont adaptés à la pluie.
Note : nous avons consacré un article à la fabrication du cuir qui pourra vous être utile à bien comprendre les termes qui suivent. 

 

 

Cuirs recouverts

Que ça soit par une épaisse couche de pigments ou de plastique (= bookbindé) ces cuirs se comportent très bien sous la pluie. 

La couche de finition les rend imperméables. Du coup l’eau ne rentre pas en profondeur. 

L’inconvénient de ces cuirs c’est que vous ne pouvez pas les entretenir comme il faut, vu qu’au même titre que l’eau, les crèmes et autres produits ne pénètrent pas. 

Mais si vous avez une paire fabriquée avec un cuir similaire alors vous pouvez tout à fait en faire votre paire pour les jours de mauvais temps. 

Ce n’est pas l’alternative la plus noble et la plus qualitative mais elle fonctionne et c’est déjà pas mal, non ?

Imperméabilisant pour chaussures cuir bookbindé

C’est beau, ça brille et c’est protégé de la pluie !

 

 

Cuirs suédés (velours ou nubuck)

Contrairement à ce qu’on pourrait penser ces cuirs sont bien résistants à la pluie. 

Bien entendu ce n’est jamais bon d’avoir un suède complètement trempé mais ça sera moins grave que de noyer votre beau box !

Car, une fois sec, ce type de cuir se nettoiera très facilement avec une brosse en crêpe (ou laiton) afin de le débarrasser de toutes les impuretés présentent dans l’eau. 

Eh oui, c’est bien ça le problème : au-delà de l’eau, c’est surtout ce qu’elle contient qui va venir attaquer le cuir de vos chaussures et dont il faudra se débarrasser rapidement. 

Par ailleurs, rien ne vous empêche de les imperméabiliser avec un aérosol de temps à autre. Personnellement je ne le fais pas. Je suis simplement vigilant sur l’entretien les jours de pluie et mes chaussures ne s’en portent pas plus mal. 

 

 

Cuirs gras

Ces cuirs sont imperméables. Nous en avons déjà parlé dans notre guide sur le cuir gras mais, pour faire vite, c’est même pour cela qu’ils sont conçus. 

Lors de la fabrication ils sont plus ou moins saturés en matières grasses. 
Du coup les fibres de la peau ne peuvent plus absorber l’eau qui va venir perler / ruisseler en surface. 

C’est d’ailleurs pour cela que certaines bonnes chaussures de randonnée sont fabriquées avec du cuir gras. 

Attention tout de même : il existe des cuirs plus ou moins gras donc plus ou moins imperméables. 

Imperméabilisant pour chaussures cuir gras

Un nubuck gras utilisé sur des chaussures de randonnée de bonne qualité…

 

 

Cuirs aniline

Ici le problème c’est qu’il n’y a rien pour empêcher l’eau (et les saletés qu’elle transporte) de pénétrer. 
Du coup il va falloir être très attentif sur l’entretien si ce type de cuir vient à prendre (trop) d’eau. 

Un bon moyen d’imperméabiliser ce type de cuir est d’utiliser de la pâte à cirer. 

Étant donné que ce produit reste en surface, les couches que vous allez déposer vont servir de « bouclier » au cuir contre les agressions extérieures. 

L’inconvénient c’est qu’il faudra penser, de temps à autre, à bien remettre le cuir à nu pour qu’il respire et pour que vous puissiez le nourrir et l’hydrater comme il se doit avec de la crème. 

 

 

Protéger vos chaussures de la pluie : Les galoshes (ou sur chaussures)

 

Vous l’avez compris ce n’est pas évident d’épargner vos chaussures les jours de pluie. 

Si en plus de faire attention :

Il faut que le modèle soit réalisé dans le bon cuir, avec le bon montage et la bonne semelle, vous allez avoir besoin d’une sacrée collection de chaussures. 

Vu ma situation je pourrai simplement vous conseiller d’acheter plus de chaussures. (oui je mets un lien vers notre e-shop juste au cas où). 

Mais que ça soit financièrement ou en espace de stockage ce n’est pas la solution la plus simple. 

 

Heureusement il existe les galoshes (ou sur-chaussures). 

Imperméabilisant pour chaussures galoshes

Le modèle de base ressemble à cela.

Il s’agit d’une pièce, le plus souvent en caoutchouc, que vous venez enfiler par dessus vos chaussures pour les protéger de la pluie tout en gardant vos pieds bien au sec. 

 

Alors oui, vous allez me dire que ce n’est pas la solution la plus esthétique. Et vous aurez raison. 

Mais il faut savoir ce qu’on veut : protéger nos belles chaussures en cuir de la pluie ou être élégant en toute situation au risque d’avoir les pieds trempés et, pire encore, de devoir balancer nos souliers en rentrant le soir après une journée de forte pluie ?

 

Ces sur-chaussures existent depuis de très nombreuses années et sont surtout connues dans les parties les plus humides de la planète. 

Mais, allez savoir pourquoi, depuis quelques années elles se sont transformées en véritable accessoire de mode.

Swims propose des galoches de plusieurs couleurs. Accessoire de mode que je vous dis !

Swims propose des galoches de plusieurs couleurs. Accessoire de mode que je vous dis !

A tel point que tout le monde en propose.

Vous ne me croyez pas ?

Alors expliquez moi pourquoi même John Lobb en vend ?

Galoshes protege cuir de la pluie

C’est à peu près le même produit… Le prix par contre…

 

Vous allez donc pouvoir en trouver pour tous les goûts et dans toutes les couleurs.
Les femmes ne sont pas en reste vu qu’il existe même des sur chaussures adaptées aux escarpins. 

 

La seule limite sera le prix que vous serez prêt à y mettre.

Cela s’échelonne de quelques dizaines d’euros pour les modèles les plus basiques à plus d’une centaine pour d’autres.  

 

Constant l’engouement pour ce type de produit, certains se sont engouffrés dans la brèche et proposent des produits bien plus complexes. 

Pourquoi ?

  • D’abord parce que c’est un peu plus joli qu’une coquille en caoutchouc.
  • Et aussi parce que certains utilisateurs ont constaté que le caoutchouc laissait de vilaines traces sur le cuir. 

C’est ballot non ? 

Du coup on trouve désormais des modèles montants, associant caoutchouc et tissu technique afin de couvrir intégralement vos chaussures. 

Ils ont même poussé plus loin en travaillant vraiment l’esthétique de l’objet en ajoutant par exemple un bout droit : 

Chez Fred et Matt on a poussé le concept encore plus loin !

Chez Fred et Matt on a poussé le concept encore plus loin !

 

 

Comment faire bien sécher vos chaussures après la pluie ?

 

Si, comme moi, vous  :

  • n’êtes pas un adepte des sur-chaussures,
  • ne passez pas votre temps à regarder la chaîne météo,
  • avez décidé qu’aujourd’hui vous voulez porter ce modèle et pas un autre, même si le temps ne s’annonce pas favorable.

Alors il va falloir faire très attention au moment de sécher vos chaussures. 

C’est absolument indispensable. Si vous ne le faites pas c’est la mort prématurée de vos chaussures.

 

Avant de vous donner les bonnes méthodes laissez moi vous parler de ce qu’il ne faut pas faire. 

Bourrer vos chaussures de papier journal. Voila c’est dit. 

Pire encore, les bourrer de papier journal et les mettre sous le radiateur pour qu’elles sèchent plus vite. 

 

Pourquoi ? C’est très simple :

  • le papier journal prend toutes les formes qu’on lui donne et n’est, par conséquence, parfaitement adapté à aucune d’entre elles.
    En procédant ainsi vous allez provoquer une déformation au niveau du cou-de-pied vu que le cuir mouillé est très malléable. 

    Si quelqu’un prétend pouvoir mettre du papier journal pile-poil à la forme de ses chaussures je suis preneur des photos et de la technique ! 
  • la source de chaleur directe, depuis l’extérieur, va provoquer un racornissement du cuir. Pas vraiment l’idéal pour conserver des chaussures longtemps. 
    Cette chaleur directe peut aussi avoir des effets indésirables sur différents matériaux de votre paire (colle, liège, etc.) 
papier journal chaussures mouillées

On voit bien la déformation que le papier journal provoque au niveau du cou-de-pied.

 

Maintenant que vous avez ce qu’il ne faut pas faire, voyons ce qu’il est conseillé de faire. 

 

 

Le séchage lent

C’est pour moi la solution idéale mais elle a l’inconvénient de prendre plusieurs jours. 

Dès que vous retirez vos chaussures mettez les sur embauchoirs (vous ne savez pas lesquels utiliser ? Alors lisez notre guide complet sur l’embauchoir). 

Les classiques embauchoirs en bois brut restent votre plus fidèle allié pour faire sécher correctement vos chaussures.

Les classiques embauchoirs en bois brut restent votre plus fidèle allié pour faire sécher correctement vos chaussures.

Ils vont permettre de conserver la bonne forme du chaussant. Toujours la même histoire du cuir mouillé qui est malléable et déformable. 

Si les semelles sont en cuir, posez vos chaussures sur la tranche pour les faire sécher elles aussi. 

Et… C’est tout ! 

Ne faites rien au minimum pendant 3 à 4 jours (plus si vous pouvez).

 

 

Le séchage rapide

Vous n’avez pas 22 paires de chaussures et vous ne pouvez donc pas attendre 3 à 4 jours que celle qui a pris l’eau sèche ? 

Vous êtes à l’hôtel, en vacances ou en déplacement, et vous n’avez pas d’autres chaussures sous la main donc il faut les faire sécher plus rapidement. 

Alors ce qui suit va vous intéresser ! 

 

Pour accélérer le séchage il faut le faire par l’intérieur. JAMAIS de l’extérieur (pour les raisons données plus haut). 

L’idéal c’est d’utiliser une soufflette. Je sais, on a rarement ça sous la main mais ça fait circuler de l’air qui n’est pas chaud donc c’est très bien. 

Oui vous pouvez vous servir d'un gonfleur de station service. Le seul problème c'est quo'n va vous prendre pour un fou.

Oui, vous pouvez vous servir d’un gonfleur de station service. Le seul problème c’est qu’on va vous prendre pour un fou.

A défaut d’une soufflette, un sèche-cheveux pourra faire l’affaire. Attention seulement au réglage. Ne le mettez pas sur la position la plus chaude et la plus forte.

Ensuite il vous suffit de souffler à l’intérieur à 30 / 40 cm environ. 

 

Bref, vous l’aurez compris : l’imperméabilisant pour chaussures est tout, sauf indispensable !

 

 

Bien entretenir des chaussures qui on pris l’eau

 

Une fois qu’elles sont bien sèches il va falloir procéder à un entretien dans les règles de l’art. 

AVANT le classique crème et cirage il va falloir nourrir le cuir en profondeur. 

Pour cela vous avez deux produits :

Ensuite vous pourrez procéder à l’entretien de façon classique. 

Note: j’ai rédigé un guide d’entretien dans un pdf gratuit, illustré qui tient sur une feuille que vous pouvez télécharger ici. Comme ça, en cas de doute, vous pouvez l’imprimer et l’avoir à portée de main au moment de cirer vos chaussures.

TELECHARGER LE GUIDE D’ENTRETIEN

Si vous constatez, en plus, qu’il y a des traces de sel sur vos chaussures alors il faudra s’en débarrasser. 

Si vous ne savez pas comment les reconnaître et les retirer : l’article consacré aux taches de sel sur le cuir sera votre meilleur allié !

 

  • romaric17

    Bonjour, Que penser des sprays imperméabilisants pour cuir type Invulner Saphir médaille d’or ? Merci

    • Bonjour Romaric. Personnellement je ne les utilise pas mais c’est une façon d’imperméabiliser vos chaussures. Comme pour le reste attention à la composition. L’Invulner MO de chez Saphir est un bon produit.

      • romaric17

        Merci pour votre réponse. Du coup, je me dis que le fait d’entretenir régulièrement (crème) le cuir (d’un sac en l’occurence) devrait suffire tant qu’il ne pleut pas trop sur son cuir, bien entendu.

        • Un sac est bien moins sollicité qu’une paire de chaussures (pas de transpiration, moins exposé à l’eau, etc.). Du coup pas besoin d’être aussi rigoureux sur l’entretien.
          La crème suffira largement plus un entretien plus poussé une fois par an par exemple.
          L’important est de savoir de quel cuir il s’agit pour prendre les bons produits.

  • Ivan92

    Bonjour Jacques. Mes chaussures ont pris la pluie et malgré un séchage lent, des tâches sont restées (tâches marrons sur cuir camel). Pourtant je pensais y avoir mis le prix : 230€. J’ai essayé de les éliminer à l’aide d’un lait démaquillant mais cela n’a pas fonctionné. Avez-vous une astuce ou un produit miracle à me conseiller ? Merci

    • Bonjour
      a priori aucun souci : c’est la saleté contenue dans l’eau de pluie qui tache vos chaussures. Il faut les en débarrasser.
      Si le lait (vous avez bien frotté énergiquement ?) n’a pas suffit essayez un produit plus puissant (type Réno’Mat) qui devrait en venir à bout. Et si jamais il reste de petits résidus vous allez terminer de les camoufler avec crème et cirage

  • Philippe Livet

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site qui est une véritable mine d’information !

    Vivant en Suède, je me pose quelques questions sur la nécessité ou non d’imperméabiliser mes chaussures…
    Je viens d’en acquérir une nouvelle paire de chaussure, il me semble, de qualité (gamme 250/300€).
    La description indique: « Ces chaussures à lacets à bout ovale sont ornées de surpiqûres ton sur ton » ainsi que « Tige: 100% Cuir de veau, Doublure : 100% Cuir de veau ». La semelle, quant à elle, est en gomme.
    La vendeuse, qui n’est probablement pas une spécialiste « chaussure », m’a indiqué de les imperméabiliser.

    J’avoue être un peu perdu… :)

    Qu’en pensez-vous? (je peux vous envoyer le lien vers le site Internet de la marque en question si besoin)

    Je vous remercie d’avance.

    Philippe Livet

    • Bonjour Philippe.

      En Suède le climat peut être plus rude et surtout il y a beaucoup de sel sur la chaussée donc dans ce cas ça peut être une bonne idée.

      Après si vos chaussures sont en cuir lisse je ne les imperméabiliserai pas avec de la bombe mais, après les avoir crémées, je mettrai quelques couches de pâte à cirer pour protéger le cuir.

  • Francis

    Bonjour,
    Qu’en est il du cordovan (cuir de cheval)? Certains sites avancent (sans développer) que le cordovan n’aime pas la pluie. D’autres, qu’au contraire, qu’il la supporte très bien. Je ne m’y retrouve pas.
    Merci!

    • Bonjour Francis.
      Le débat fait effectivement rage à ce sujet.

      Je pense, personnellement, que c’est un cuir (très) robuste et qu’il supporte donc bien la pluie. Bien évidemment si vous pouvez éviter de sauter dans les flaques avec c’est mieux mais, pour autant, pas de quoi paniquer dès la première goutte de pluie.

      Va-t-il marquer si vous le soumettez à un traitement d’enfer ? C’est fort probable.

      Mais, ensuite, avec un entretien adapté vous le retrouverez comme neuf.

      Vous avez un fil sur un forum (en anglais) qui traite du sujet : https://www.askandyaboutclothes.com/forum/showthread.php?94719-Cordovan-Shoes-in-the-Rain

  • Adrien T’Kint

    Bonjour,

    Tout d’abord, merci pour votre blog, il est vraiment très instructif… et à chaque visite, affermit mon envie de passer commande!

    En voyant la photo des semelles de gomme ci-dessus et fort de mon expérience avec une paire de Benson équipée de semelles similaires, je me suis demandé si vous arriviez à éviter la mésaventure qui m’arrive: les coutures, trop apparentes, s’usent! Et si oui, comment? Voyez la photo de la couture de ma chaussure achetée en avril!
    https://uploads.disquscdn.com/images/066f04a8104938618d48fe7cf2063de2cfffb0bfb98ed5025bf6f1a80cf947bb.jpg

    Par ailleurs, j’ai vu que vos work boots sont équipées de semelles différentes. Permettent-elles de mieux garder les coutures à l’écart des frottements?

    Avec toute ma sympathie,
    Adrien

    • Bonjour Adrien.

      Le montage sur semelle gomme est compliqué. C’est le reglage de la machine et le savoir-faire de l’opérateur qui vont faire en sorte que la couture soit « incrustée » dans la semelle le mieux possible pour éviter qu’elle soit usée lors de la marche.

      Mais, dans tous les cas, vous finirez par l’user. Notamment à l’avant compte tenu du déroulé du pied (ce qui est d’ailleurs le cas sur la photo).

      Après cela n’a pas de conséquences particulières normalement car, si le montage est bien fait, la couture petit point est réalisée avec des points indépendants. Donc si vous en usez quelques uns par ci par là l’assemblage ne bougera pas.

      Sur nos workboots la couture n’est pas apparente.