cuir grainé

Cuir grainé: fabrication, utilisation et entretien

Avec les cuirs lisses et veloutés (nubuck / velours) le cuir grainé constitue la troisième grande famille de cuirs. 

Contrairement à ce qu’on peut penser il n’est pas naturel. 

Et bien: avez-vous déjà vu un veau dont la peau est faite de gros grains comme vous pouvez le voir sur certaines chaussures ? 

Non ! 

Comme pour toutes les autres caractéristiques du cuir c’est le tanneur qui va donner un grain au cuir. 
Note: dans l’article vous expliquant comment reconnaître un cuir de qualité je précise qu’il faut observer le cuir au microscope pour voir le dessin des follicules afin de connaître le type de peau utilisée. En aucun cas un gros grain apparent ne peut vous aider à savoir quel animal se cache derrière le cuir. 

Les possibilités sont presque infinies: sous l’appellation cuir grainé on retrouve aussi les cuirs imprimés (impression python, alligator, etc.).

On ne parle d’ailleurs pas d’impression mais de « grain crocodile » ou « grain python ». 
Note: pour plus d’informations sur ces cuirs je leur ai consacré un article: les cuirs exotiques

cuir grainé grain corcodile

exemple d’un grain croco imprimé sur un cuir de chèvre

 

Bref, entrons dans le vif de sujet pour découvrir:

  • comment on fabrique le cuir grainé
  • dans quels cas on l’utilise
  • comment il s’entretient

 

Cuir grainé: la fabrication

 

–  La légende: 

Voici l’histoire que l’on raconte sur l’origine du cuir grainé. 

Comme pour beaucoup d’autres découvertes il s’agirait d’un heureux hasard. 

On dit qu’il y a environ 200 ans, dans une tannerie écossaise qui fabriquait du cuir à ceinture, un des employés trouva une peau posée sur un sol de ciment et galets. 

Lorsqu’il la retira il vit que le relief du sol s’était imprimé sur la peau. 

Souhaitant lui redonner son aspect d’origine il roula et étira la peau. Contrairement à ce qu’il pensait cela améliora l’aspect du motif imprimé.

Un jour, un cordonnier du coin, vit cette peau et son étrange texture.

Il en tomba tout de suite amoureux et fabriqua, avec, une paire sur mesure pour l’un de ses riches clients. 

Certains disent que c’est ainsi que le cuir grainé est né.

 

L’avantage, si vous ne croyez pas à cette histoire, c’est qu’il en existe une seconde sur l’origine du cuir grainé: 

On raconte que la découverte a été faite par des producteurs de whisky (toujours en Ecosse) qui mettaient la peau des bovins dans les fûts normalement réservés au vieillissement du précieux liquide.  

Les restes d’orges et de whisky (et beaucoup de temps: jusqu’à 12 ans) provoquent alors une réaction qui fait apparaître les fameux grains sur la peau. 

Je les comprends: les fûts ressemblent un peu à des foulons...

Je les comprends: les vapeurs d’alcool aidant, on peut confondre les fûts avec des foulons…

 

Je n’ai aucun moyen de vérifier l’authenticité de ces histoires mais elles apportent un côté poétique à l’origine du cuir grainé et feront office d’anecdotes si vous ne savez pas quoi raconter lors de votre prochain dîner de famille !
Note: j’ai découvert ces histoires sur un fil de discussion de Style forum consacré au cuir grainé

Si cela ne vous suffit pas sachez que, traditionnellement, le cuir grainé est plus foncé en haut du relief que dans les creux. 

 

Fin de la parenthèse, revenons à du concret. 

 

De nos jours

En réalité la fabrication du cuir grainé est identique aux autres cuirs. Je vous invite à lire l’article qui vous explique comment fabriquer du cuir si vous voulez plus d’informations à ce sujet. 

Le choix d’en faire ou non un cuir grainé se fait au finissage (la dernière étape de fabrication du cuir). 

Cette opération peut être de deux sortes:

  • finissage couvrant: on vient appliquer différentes couches de produits sur le cuir pour améliorer l’aspect de la surface
  • finissage mécanique: dans ce cas le but est de modifier le relief du cuir 

 

Vous vous en doutez, dans le cas du cuir grainé, c’est le second type de finissage qui nous intéresse. 
Note: il est possible de cumuler les deux: d’abord recouvrir une peau de mauvaise qualité avec des produits chimiques pour lui donner un meilleur aspect puis travailler sur le relief de cette même peau. 

 

Quels cuirs sont grainés ?

C’est très simple: tous. 

Théoriquement il n’y a aucune contrainte. N’importe quel cuir (veau, agneau, chèvre, vachette, etc.) peut être grainé. 

Dans la pratique afin de pouvoir bien travailler le relief on utilise des peaux d’animaux plus âgés donc plus épaisses (par comparaison au veau box par exemple). 

cordovan cuir grainé

Par exemple le fameux Shell cordovan de la tannerie Horween peut lui aussi être grainé.

 

Le cuir grainé pour cacher les défauts ?

Spontanément on peut penser qu’utiliser un finissage mécanique est un moyen pour le tanneur de masquer les imperfections de la peau. 

Ce n’est pas faux. 

Cependant le grainage ne camoufle que très légèrement les défauts. On ne pourra donc pas l’appliquer pour masquer les gros défauts. 
Note: A titre de comparaison le ponçage (cuir velours et non nubuck ou le ponçage est très léger) à un pouvoir masquant bien plus important. 

 

Maintenant que nous savons quels cuirs peuvent être grainés intéressons nous aux différentes techniques. 

 Grainage par plaque

Dans ce cas on vient placer le cuir sous une presse (à plateaux ou à cylindres) avec un dessin de grainage (gros ou petit grain, grain crocodile, etc.).

 La presse, en plus d’appliquer une forte pression, est chauffée (60-80°C) pour une parfaite impression. 

 

Foulonnage à sec

Ici on va venir froisser le cuir en le mettant dans un foulon à sec. Cette technique, en plus d’assouplir le cuir, permet d’obtenir un cuir d’aspect froissé / fripé en accentuant le grain naturel. 
Note: selon le résultat souhaité l’opération peut durer entre 1 et 8h. 

cuir grainé foulonné à sec

Voici un foulon… ça ressemble un peu à un fût non ?

 

Liégeage

Pour ce finissage on va plier le cuir, fleur contre fleur, et le déplacer sous une certaine pression. 

On l’appelle ainsi car, lorsqu’elle était réalisée manuellement, l’opérateur utilisait un morceau d’écorce de liège pour bien écraser le pli. Désormais elle est réalisé par des machines. 

Il existe différents degrés: :

  • le liégeage à deux quartiers: on va écraser le pli dans un seul sens. On obtient alors un grain long. 
  • le liégeage à quatre quartiers: on va écraser un second pli perpendiculaire au premier. On obtiendra alors des grains d’aspects plus carré.
  • le liégeage à huit quartiers: en plus des deux passages précédents on va écraser un dernier pli dans la diagonale. On aura alors un petit grain rond. 

 

Parmi ces différentes techniques il n’y en a pas forcément une bien meilleure que les autres. Le type de finissage est choisi avant tout selon le grain que l’on souhaite obtenir. 

 

Utilisation du cuir grainé

 

On a tendance à considérer que le cuir grainé est plus solide.

Il n’en est rien ! 

Si l’on pense ça c’est simplement que les griffures / éraflures se voient moins que sur un cuir lisse. 

Compte tenu de cela on l’utilise, en général, pour des chaussures plus typées « campagne / balade dans les bois »

 

De plus comme le cuir grainé est plus épais (pour mieux « imprimer » les motifs souhaités) il est perçu comme plus résistant. 

Mais, à épaisseur égale, la encore c’est faux. 

Nous venons de le voir: faire du cuir grainé ce n’est qu’appliquer une finition mécanique. 

Comment pourrait-elle rendre le cuir plus résistant ? 

 

Mais le cuir grainé peut aussi servir à relever / donner du caractère au cuir en y ajoutant de la texture. 

C’est, par exemple, avec cette idée en tête que nous avons utilisé :

  • du cuir grainé noir sur nos chukka
Chukka cuir graine noir

Un grain petit et fin pour donner du caractère à un cuir noir.

 

Le cuir grainé n’est donc pas approprié dans le cadre d’une tenue formelle. Il a cet aspect authentique qui le rend plus adapté pour, par exemple, des bottines ou des derby chasse. 

Pour beaucoup d’amateurs de chaussures en cuir c’est la matière idéale pour les jours de pluie. 

C’est dans cet esprit que beaucoup de marques nomment leur cuir grainé « country ». 

En revanche je vous déconseille de porter des chaussures dans cette matière avec un costume: le résultat sera étrange. 

cuir grainé marron foncé

Voici un cuir grainé de la tannerie du Puy qui va bientôt arriver chez nous.
Pas vraiment adapté pour une paire de chaussures « habillée »

 

Entretien du cuir grainé

 

On pourrait, légitimement, penser que le cuir grainé mérite un entretien particulier. 

Et bien non ! 

Nous l’avons vu: à part le finissage, il est fabriqué de la même manière que les autres cuirs. 

Cela signifie qu’il s’entretient de la même façon. 

La seule petite contrainte c’est que vous allez devoir bien frotter avec la brosser à lustrer. 

Pourquoi ? 

Parce que si vous ne le faîtes pas la crème (et éventuellement la pâte de cirage) va venir masquer le relief en se déposant dans les creux. 

Vous allez alors avoir un aspect qui ne sera pas vraiment grainé mais pas vraiment lisse non plus. 

Je vous l’ai dit au début de cet article: le grain est plus foncé au sommet du relief que dans les creux. 

Cependant il n’est pas nécessaire d’utiliser deux teintes de crème pour l’entretien. 

Du coup je vous invite à lire nos conseils pour l’entretien de vos chaussures en cuir si vous n’êtes pas sûrs de savoir comment procéder. 

 

Pour les adeptes du glaçage (notre guide d’entretien vous explique comment réaliser un glaçage)  sachez que c’est possible sur le cuir grainé. 

Ce n’est pas vraiment dans l’esprit de la matière mais c’est possible. 

Cependant c’est plus compliqué que sur un cuir lisse car il faudra, dans un premier temps, « remplir » les reliefs avec de la pâte pour obtenir une surface lisse. 

 

  • Jean Brochefort

    Hello,

    Article très intéressant. J’ai toujours pensé que le cuir avait un grain naturel (peu marqué) et que dans certains cas, le grain était artificiel (plus marqué). Est ce que le cuir lisse est obtenu par un procédé mécanique ou bien il est simplement lisse de base ?

    • Bonjour Jean,
      effectivement le cuir à un très léger grain naturel (il n’est pas totalement lisse). Mais dans le cas du cuir grainé utilisé, par exemple, sur certaines chaussures, c’est un grain artificiel.
      Donc, pour un cuir parfaitement lisse (comme un box calf), c’est un finissage mécanique: exactement le même que le grainage par plaque sauf que… la plaque est lisse (donc sans motif) :)

      • Jean Brochefort

        Merci Maxime pour ces précisions. A vu d’oeil, j’aurais dit que le cuir utilisé sur vos long wing est un cuir à grain naturel. Dans ce cas, j’imagine qu’un cuir parfaitement lisse obtenu par procédé mécanique peut mieux cacher certaines imperfections de la peau qu’un grainage artificiel. Y a t-il un moyen de différencier à l’oeil un cuir grainé naturel d’un cuir grainé artificiel ?

        • Sur nos long wing on utilise un cuir grainé (honnêtement je ne me rappelle plus s’il est foulonné à sec ou liégé).
          Disons que le grain naturel c’est la légère texture que l’on voit en regardant le cuir de près. Un cuir qui a été lissé n’aura pas cette texture.
          Pour ce qui est de masquer les imperfections: les finitions mécaniques seules ne suffisent pas à cacher les gros défauts vu qu’on ajoute rien. On se contente de déformer la surface.
          Pour masquer les gros défauts il faut d’abord recouvrir le cuir. Parfois même le poncer jusqu’à obtenir une croute de cuir si l’état de surface est trop mauvais.
          Après je pense qu’une griffure se « camouflera » mieux dans un cuir grainé que sur box parfaitement lisse.

  • yann even

    Bonjour,
    Est-ce que des chaussures en nubuck grainé doivent s’entretenir comme du nubuck classique ?
    Merci d’avance.

    • Bonjour Yann.
      Oui : l’appellation grainé n’est qu’une finition mécanique de surface. Elle ne change pas le type de cuir.
      Un nubuck grainé s’entretient donc comme un nubuck classique.

  • William F.

    Bonjour,

    tout d’abord bravo pour ce bel article, jusque là je croyais effectivement que le cuir grainé était plus solide que le lisse, il n’en est apparemment rien ! Pensez-vous donc ajouter des paires « basses » grainées à l’e-shop cet hiver ? Les

    Long Wing Marron grainé ne sont manifestement plus proposées (quand bien même on peut accéder à la page du produit). Est-ce qu’un modèle similaire est prévu, avec un grainage peut-être plus prononcé (comme sur cette paire https://stylefellow.com/wp-content/uploads/2016/02/meermin-longwing-side.jpg ) ? Peut-être que vous n’en avez encore aucune idée mais compte tenu du délai de fabrication j’aime planifier de potentiels achats à l’avance !

    Merci beaucoup :)

    • Bonjour. Effectivement le cuir grainé n’a qu’une différence esthétique avec un cuir lisse vu que seule la finition change dans sa fabrication.
      Après on peut considérer qu’il est plus « solide » vu que les petites griffure et éraflures se voient moins.

      Pour ce qui est des futurs nouveaux modèles pour l’hiver : oui il y aura des modèles bas en cuir grainé. Lesquels ? Pour le moment rien n’est arrêté donc je ne peux pas vous le dire mais je sais qu’il y en aura.